Pourquoi se préparer au mariage

Le mariage est l’union d’un homme et d’une femme librement consentie, qui s’engagent dans un amour conjugal fidèle, que rien durant cette vie ne pourra détruire, disponibles pour accueillir de nouveaux enfants.

Lorsque le mariage concerne deux baptisés, ce lien conjugal prend un sens nouveau : il devient signe visible de l’alliance du Christ et de l’Église.

Une telle aventure mérite de s’y préparer. La préparation au mariage vise à nourrir le dialogue entre fiancés pour que chacun d’eux puisse en toute clarté prononcer un OUI libre et déterminé le jour du mariage et chacun des jours suivants… C’est un moment favorable pour faire le point sur sa vie religieuse et approfondir ou redécouvrir la foi catholique.

« Les époux sont appelés à répondre au don de Dieu par leur engagement, leur créativité, leur résistance et leur lutte quotidienne, mais ils pourront toujours invoquer l’Esprit Saint qui a consacré leur union. » Pape François, Exhortation apostolique Amoris lætitia, 2016

La préparation au mariage 

C’est tout sauf un examen en vue de la délivrance d’un permis ! C’est une merveilleuse chance de vous poser des questions essentielles sur l’engagement que vous désirez prendre, le sens que vous voulez donner à votre couple et à votre future famille.

Vous rencontrerez d’autres futurs mariés de votre génération, des « couples témoins » vous feront part de leur expérience.

Vous découvrirez ce que Dieu veut vous donner grâce à la Révélation biblique ; Comment l’Église vous accompagnera durant toute votre vie. Vous préparez votre célébration en recevant les mots de la prière de l’Église.

Cette préparation se fait au sein de votre paroisse. Vous recevrez toutes les informations et le calendrier des rencontres lors de vos premiers contact avec la paroisse.

Qui peut se marier à l’Église ?

La première condition nécessaire est d’être baptisé dans l’Église catholique. Il arrive de plus en plus souvent, qu’un catholique se marie avec une personne qui n’est pas catholique.

  • Celle-ci peut appartenir à une autre confession chrétienne, orthodoxe ou protestant. Nous sommes unis par un même baptême « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ». La constitution d’un couple de chrétiens appartenant à des confessions différentes peut être une chance de faire progresser les relations entre les confessions. On parle d’œcuménisme.
  • Celle-ci peut appartenir à une religion non chrétienne, juive, musulmane ou autre. On parle d’inter-religieux. Dans ce cas, l’évêque peut autoriser le mariage à l’église au nom du baptême de celui qui est catholique. Il ne peut le faire que si les deux époux s’engagent à respecter leurs convictions mutuelles. Ce n’est donc pas une autorisation automatique. Il est indispensable de venir présenter votre projet à un prêtre, pour s’assurer que le mariage à l’église sera possible.
  • Celle-ci peut être sans religion, l’évêque peut alors donner son autorisation s’il y a une espérance fondée que la foi et la pratique chrétienne du catholique seront respectées. Là encore, ce n’est pas une autorisation automatique. Il est indispensable de venir présenter votre projet à un prêtre, pour s’assurer que le mariage à l’église sera possible.

Que faire avant tout ?

Il est prioritaire de venir paisiblement présenter votre projet à un diacre ou prêtre de votre paroisse. C’est là que vous serez informés de la possibilité de donner suite à votre projet. Renseignez-vous sur les permanences d’accueil.

Il vous faut aussi arrêter le lieu ; le jour et l’heure de la célébration. Ce peut être évidemment votre paroisse ou une église ou chapelle que vous connaissez. Attention, il n’y a que le curé de cette église ou chapelle qui peut donner son accord. Prenez le temps de le rencontrer.

Enfin, il faut que vous déterminiez qui présidera la célébration. Le diacre ou prêtre qui vous préparera… le diacre ou le prêtre de l’église retenue… un diacre ou prêtre de votre connaissance.

Vous comprenez alors qu’il vous est demandé de prendre contact avec votre paroisse au minimum 8 mois avant la date envisagée.

En pratique

En pratique, la préparation à Sainte Marie des Batignolles comprend une préparation « communautaire » avec d’autres couples de fiancés et une préparation « personnelle » accompagnée par un des prêtres ou diacre de la paroisse.

La préparation « communautaire » comprend un dîner chez un des couples de l’équipe mariage et six dates réparties en quatre soirées et deux journées prises sur deux week-ends au cours desquelles vous seront notamment proposés deux ateliers sur les thèmes « Communication & Pardon » et « Paternité & Maternité responsable »

Ces dates sont « impératives » car le principe de la préparation est de vous faire réfléchir en couple puis de partager – dans un groupe composé de 4 ou 5 couples – vos réflexions. Ce partage en groupe fait ensuite l’objet d’une synthèse et d’un enseignement par un des prêtres de la paroisse et de témoignages apportés par les couples animateurs de l’équipe « mariage »

Ce « petit groupe » est stable sur toute la préparation et – par respect pour lui et ceux qui le composent – il vous sera demandé de respecter ces dates qui seront à noter dans le marbre de vos agendas.

Il y a trois sessions par de préparation par an :

  • Session 1 d’octobre à février
  • Session 2 de décembre à avril
  • Session 3 de mars à juin

Les horaires des rencontres :

  • Jeudi de 20h à 23h
  • Dimanche de 9h30 à 19h45

Contact : mariage@smbparis.fr