Joie, Joie, Joie !

Par le père Grégoire MEUNIER, vicaire

Au moment de quitter les Batignolles, j’emporte trois joies que vous m’avez apprises et transmises : Joie d’accueillir, de faire confiance et de porter du fruit…

La joie d’accueillir. Une paroisse, disait Jean XXIII, c’est« comme la fontaine du village à laquelle tout le monde vient étancher sa soif. » Il y en a pour tous, on ne risque rien à « partager les dons reçus », disait le Père Olivier. Lui-même avait accepté que son appartement (son espace privé, donc) devienne un open space envahi toute la journée par le Père Stéphane et moi (qui peux être très envahissant…). Quel exemple ! Accueillir chacun avec simplicité et bienveillance, dans notre paroisse comme dans notre vie, c’est source de joie.

La joie de faire confiance. Il y a de tels trésors de générosité enfouis en chacun ! N’ayons pas peur de faire confiance à l’appel de Dieu. Dieu ne choisit pas ceux qui sont capables, il rend capables ceux qu’il choisit. Et il nous/vous a choisis pour incarner la Parole de Dieu, chacun selon ses charismes et missions. Vraiment je suis heureux de vous voir pleinement acteurs, engagés et responsables, de la mission. Je suis heureux d’avoir appris à faire confiance. Je crois que c’est ainsi qu’on devient « Père » : quand on voit les enfants devenir grands

La joie de porter du fruit. C’est celle que vous pouvez ressentir en me voyant partir. J’ai été tellement heureux aux Batignolles, tellement heureux avec vous, les amis, qu’il faut aller au bout : le fruit d’une amitié, c’est qu’elle profite aux autres. Les paroissiens de Montfermeil, eux aussi, pourront vous dire merci : la mission là-bas sera le fruit de celle vécue ici.

À très vite, dans la joie de l’amitié et de la prière partagées.