C’est le refrain de ce dimanche : « réjouissez-vous avec moi ! ».

C’est le cri du berger qui, fou de joie, retrouve sa brebis, le cri de la femme qui retrouve la pièce d’argent qu’elle avait égarée, le cri du père qui, saisi d’émotion, veut partager sa joie avec l’un et l’autre de ses fils.
Retrouver (toujours plus) la joie, c’est se plonger dans le trésor toujours nouveau de notre baptême, dans le secret de cette parole : « Tu es mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute ma joie. »

Répandre (toujours plus) la joie, c’est faire comme le berger qui a perdu sa brebis, la femme qui a perdu sa pièce d’argent, le père dont le fils est parti, … c’est sortir à la rencontre de ceux qui sont loin.

Cette année des 190 ans de notre paroisse nous met en joie ! Nous replongeons à la source du baptême et sortons « aux périphéries » pour que tous se sachent invités et puissent venir prendre part à la joie.

P. Grégoire Meunier, vicaire